Améliorez les interactions avec vos clients grâce à Google Tag Manager

Vous cherchez à renforcer votre relation avec les clients, et notamment les intéractions en ligne ? Le problème, c’est qu’il existe de nombreuses façons d’intéragir avec vos visiteurs. Pop-up, vidéos, appels au clic… Comment connaître les éléments qui fonctionnent le mieux ? Comment les améliorer ? Google Tag Manager peut vous aider. Explications.

Google Tag Manger, plus qu’un énième outil Google

Google Tag Manager fait partie de la plate-forme d’outils proposés gratuitement par Google, et qui permet aux webmasters de « baliser » les différents aspects d’un site web, en marquant certains éléments avec des tags ou des « balises ». Ces balises sont activées par des « déclencheurs » (comme un clic, un passage de souris, une visualisation) qui créent alors un événement dans Google Analytics. Toutes les balises et déclencheurs sont entièrement personnalisables et fonctionnent simplement avec un morceau de code Javascript installé sur le site. Voilà pour la description technique de l’outil.

Les atouts de Google Tag Manager

Présentons les choses d’une autre manière : Google Tag Manager est un outil de suivi de l’expérience utilisateur mais aussi un outil de surveillance de la conversion. Et contrairement aux outils de suivi de l’engagement des utilisateurs et aux outils de « taggage » disponibles sur le marché, Google Tag Manager peut être déployé gratuitement, mis en place seul ou avec une agence de référencement. Il peut vite devenir un outil dédié à l’amélioration des interactions de vos visiteurs. Mieux vous connaissez leurs habitudes et leurs réflexes, et plus vous pouvez leur proposer un contenu interactif et pertinent.

Les interactions à suivre avec Google Tag Manager

Parce que Google Tag Manger est hautement personnalisable, et permet d’avoir une vision de toutes les interactions qui se déroulent sur votre site, vous avez besoin d’un vrai plan de bataille. Un plan de taggage. Définissez dans ce plan quelles sont les balises à utiliser, c’est à dire les interactions que vous voulez monitorer. En voici quelques exemples :

  • Les demandes de contact via les fenêtres pop-up ;
  • Le nombre de clics sur les adresses e-mail affichées sur le site ;
  • Les changements de pages (quelle page est souvent « zappée ») ;
  • Les changements de pages (vers quelle page les internautes vont en majorité) ;
  • Les lancements de vidéos ;
  • Les mises en pause ou arrêts complets de vidéos.

Capter des données, c’est simple. La magie opère lorsque vous pouvez tirer des conclusions avec ces données. Prenons un exemple : vous constatez avec votre suivi que 5% des personnes qui visitent votre site passent une commande, et que 70% d’entre eux consultent des vidéos avant d’acheter. Il est probable que développer les vidéos sur votre site soit un levier de croissance ! De même, si vous constatez que sur une page produit en particulier, les internautes ont tendance à partir vers la page « livraison », c’est que votre texte n’est pas suffisamment clair sur ce point. A vous de le modifier pour améliorer la conversion.