Cross mobility shopping : cette nouvelle tendance à ne pas sous-estimer

Connaissez-vous le terme de cross mobility shopping ? Encore une nouvelle appellation à ajouter dans votre base de connaissance, car ce terme désigne un comportement qui va rentrer dans les habitudes des consommateurs. Explications.

Qu’est ce que le « cross mobility shopping » ?

Le cross mobility shopping, c’est la possibilité pour le consommateur d’acheter ou de consommer un produit ou un service qu’il voit, dans son environnement, directement via son mobile. Dans un magazine, sur une affiche ou derrière une vitrine, un produit peut être commandé facilement via le mobile, en quelques clics. Une vraie révolution est à attendre avec cette possibilité d’acheter « à la volée », grâce à nos smartphones. Concrètement, l’achat est possible car nos téléphones sont désormais de vrais terminaux de paiement, mais aussi car une photographie ou un simple scan d’un produit physique ou de son code barre permet de l’identifier, et donc de le commander.

Avec le cross mobility shopping, des lieux du quotidien deviennent des espaces marchands. La preuve, plusieurs initiatives ont déjà vu le jour en France. Comptoir des Cotonniers avait lancé en 2014 une campagne dite de « fast shopping » en transformant des abribus, des magazines ou encore des tables de café en sorte de magasins éphémères. Et si le corner de vente le plus éphémère et efficace était en fait virtuel ?

Les formes du cross mobility shopping

Il existe différentes solutions pour tester le cross mobility shopping. Quatre formes émergent :

Les murs shopping : Tesco a testé des murs shopping très efficaces. Les produits sont présentés virtuellement, un code à scanner permet de les commander pour se les faire livrer. Pratique lors de l’attente à la station de métro… Imaginez un rayon de supermarché « digital ».

Les vitrines interactives : essayez une paire de chaussures instantanément ! La vitrine devient un miroir, aux pieds, vous portez les chaussures que vous avez envie de vous offrir. Passez d’une couleur à une autre ou d’un modèle à l’autre en quelques secondes. Fonctionne avec vêtements, accessoires…

Les médiathèques virtuelles : dans le TER, une expérience a permis aux voyageurs de disposer d’une « bibliothèque » virtuelle, le temps de leur voyage. A bord, il était possible de télécharger de grands classiques de la littérature française ou des nouvelles, pour occuper le temps du trajet.

Le « Shazam shopping » : du nom de l’application qui permet d’identifier un morceau de musique en l’écoutant, le Shazam Shopping désigne cette nouvelle tendance qui consiste à scanner / identifier un produit que l’on ne connait pas, mais que l’on apprécie. Exemple avec Fashion Maker. Cette application mobile française reconnaît les tenues portées par des stars et personnalités, et vous permet ensuite de les commander !