Google Analytics est-il bon ou mauvais pour les marketeurs ?

Bien paramétré, et bien intégré dans votre process de décisions, Google Analytics peut devenir un allié de taille. Il vous aide à mieux comprendre vos clients, leurs habitudes, leurs envies. Google Analytics vous apporte ainsi des données exploitables pour agir en ligne, mais aussi lancer de nouveaux produits ou services ou encore repenser une approche. Le problème, c’est que Google Analytics peut aussi ruiner vos efforts marketing si vous ne l’utilisez pas de la bonne manière, ou si vous laissez quelques soucis techniques prendre le dessus. Explication.

Google Analytics est l’outil idéal pour gérer son marketing en ligne

Allons tout de suite à l’essentiel : vous ne trouverez pas sur le marché un outil de webanalyse aussi complet, intuitif, évolutif et sûr que Google Analytics. Bonus, il est gratuit dans sa version la plus utilisée, et déjà très complèt pour la plupart des usages. Plus de la moitié des sites internet utilisent GA pour monitorer leur trafic. Mais il faut aller au-delà du simple ajout du code de suivi pour profiter réellement du potentiel de cet outil. Car Google Analytics possède des failles. Entre le trafic parfois faux enregistré (notamment celui généré par des robots), des segmentations ou catégorisations de visiteurs qui ne sont pas logiques, il faut y faire le tri (lisez à ce sujet Le trafic direct fausse vos analyses : les solutions pour réagir ! ou encore Le Spam referrer contamine vos rapports Analytics !). Un vrai ménage est nécessaire. Mieux, un paramétrage. Normal. Google Analytics est un outil très populaire car il s’adresse à tous les webmasters. Il est donc livré « par défaut », mais il est important de le personnaliser selon vos besoins pour avoir des données agiles et utiles. Sans cet effort de paramétrage qui apporte des données de qualité, vous pouvez arriver à certaines dérives.

Google Analytics peut devenir l’ennemi de vos plans marketing

  • Google Analytics propose de base sa hiérarchisation de canaux, sources, supports. Il n’est pas paramétré selon votre stratégie et vos actions marketing. Ainsi, les résultats que vous retrouvez dans votre tableau de bord ne vous apportent rien. Si vous menez une campagne sur plusieurs canaux en même temps (réseaux sociaux, newsletter, recherches payante), GA ne va pas le voir seul. A vous de lui expliquer ;
  • Google Analytics permet de calculer le retour sur investissement de vos campagnes en ligne. Mais qu’en est-il de votre ROI global ? Vous avez un formulaire en ligne de demande de catalogues ? Vous avez une page de prise de rendez-vous en magasin ? Si vous avez un vrai lien entre votre activité en ligne et IRL, Google Analytics ne mesure pas votre ROI global… A moins de connecter vos données issues de vos propres outils. Cela est tout à fait possible. Vous pouvez alimenter GA avec vos données CRM par exemple !
  • Les objectifs et conversions sont à pondérer avec le temps. Attention aux indicateurs clés (KPI) qui vous polluent l’esprit et vous poussent au résultat. Par défaut, les tableaux de bord de Google Analytics sont paramétrés selon des périodes précises, qui ne correspondent peut-être pas à vos durées de ventes classiques. A vous donc de reprendre la main (avec l’aide des experts Alphalyr) et de paramétrer tous les tableaux de bord pour que les données vous apportent des informations utiles, à vous.

Pensez à votre stratégie, et ne vous bloquez pas uniquement sur la vision pré-conçue de Google Analytics. Pris en main, personnalisé, adapté, Google Analytics peut devenir votre meilleur allié. Laissé brut, par défaut, il ne vous apportera que très peu de valeur ajoutée… et vous lassera, avec le temps.