Un site internet sert aussi à vendre « off-line »

Si vous pensez qu’un site internet, ce n’est fait que pour vendre sur internet, il est temps de changer votre vision des choses. En effet, il existe un vrai lien entre sites web et magasins physiques. Mieux, le comportement des internautes témoigne d’une complémentarité forte entre le web et le retail. Un site internet bien exploité sert à vendre tout court, online ou offline. Explications.

Le web profite au commerce traditionnel

Selon les données de la 5e vague de l’Observatoire du ROPO² mené par Fullsix Data et Institut CSA, les sites web génèrent des ventes, mais pas simplement des ventes en ligne. En effet, une très forte proportion des visites en ligne débouchent ensuite sur des visites en magasin physique, et des achats. Plus précisément, 47% des visiteurs d’un site achètent (dans les trois mois) et la majorité d’entre eux (plus de 60%) achètent via le commerce traditionnel. L’achat en magasin devance les achats qui reposent sur le crosscanal (en ligne et en magasin), tandis que les achats en ligne purs sont encore derrière (environ 15%).

La réciproque est vraie. Une partie des visites en magasin se transforme en achat en ligne (3%). Globalement, le taux de transformation des visiteurs qui utilisent le crosscanal est supérieur à celui des visiteurs classiques qui se rendent en magasin. Ainsi, on peut affirmer qu’un site internet aide à générer des ventes off-line. Grâce à l’argumentaire développé sur la toile, aux informations techniques, aux grands visuels, à des vidéos, le web est un canal complémentaire. Qui pense encore qu’internet tue le commerce classique ?

De l’importance d’une bonne analyse cross-canal

Les interactions entre le on-line et le off-line sont bien réelles. Pour bien comprendre ces liens, il est important de se doter de solutions capables de mener un vrai tracking digital, peu importe le canal. Il faut suivre les campagnes et les vagues successives de vos efforts marketing, et leur impact sur vos ventes on et off-line. C’est ce que propose par exemple YReceipts, startup anglaise spécialisée dans la capture de données clients en magasin via le ticket de caisse. Cette solution permet de lier des campagnes en ligne à des achats en magasin :

  • Collecte de données en magasin pour une meilleure connaissance des clients ;
  • Enrichissement de la base CRM avec les données collectées, pour digitaliser la conversion ;
  • Optimisation de la stratégie grâce à une meilleure vision de l’impact des efforts webmarketing.

Il est devenu primordial d’unifier l’identité des clients afin de mieux comprendre leurs comportements (comme le fait déjà Google avec le User-ID). L’ajout de cette brique entre le on-line et le off-line vous donne une vision encore plus claire de vos performances. Votre site internet vous apporte bien plus de clients que vous ne l’imaginez.